Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

TA TE TH TI TO TR TU TY
Tympanon
Nom masculin.
Instrument à cordes frappées, formé d'une caisse plate de forme trapézoïdale, que l'on pose sur une table ou sur les genoux et dont on frappe les cordes avec deux petits maillets de bois. Appelé au moyen âge dulce melos ou dulcimer, l'instrument a conservé ce dernier nom en Angleterre. Il se nomme en Allemagne Hackbrett ou Schlagzither; en Hongrie Zymbalum. Ses cordes sont de métal et varient en nombre. Il est resté, en usage dans le Tyrol autrichien et bavarois, en Styrie, en Hongrie, en Bohême. On le voit figurer dans les orchestres de tziganes. Ses cordes sont doublées, triplées ou même quadruplées pour présenter une plus grande surface aux marteaux. Mersenne (1627) lui attribue 13 cordes. Plus tard il eut en général, 24 cordes, fournissant 3 octaves diatoniques plus le si, en sorte qu'on ne pouvait jouer que dans les tons d'ut ou de fa. Actuellement il possède une échelle chromatique de 4 octaves du mi1 au mi4. Les joueurs habiles arrivent à une vélocité d'exécution qui leur permet les trilles et les batteries les plus rapides et des traits et cadences « pétillants comme des étincelles ».

En 1735, un virtuose allemand produisit à Paris avec succès un instrument qu'il disait avoir inventé et qu'on appela un instant, en son honneur, le Pantalon, ce musicien se nommant Pantaleon Hebenstreit. Son instrument était une table de bois, longue de 6 pieds, épaisse de 1 pouce, « sans aucune concavité » sur laquelle, au moyen de « quantité de chevalets », étaient tendues « plus de 200 cordes », qui étaient non des cordes de clavecin, mais de luth et que l'exécutant frappait de « deux bâtons très légers ». Au XVIIe s., on donnait le nom de tambourin béarnais à une sorte de tympanon dont la caisse étroite et longue portait un petit nombre de cordes donnant l'octave et la dominante d'un ton convenu. Le nom de tambourin lui était donné de l'usage qui en était fait. Le musicien qui en jouait le tenait sous son bras gauche et en frappait les cordes d'une baguette tandis que de son bras droit il portait et maintenait à ses lèvres le flûtet.


Voir aussi: Bûche

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page

Livres sur la musique prix cass

Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass
Livres sur Michael Jackson  prix cass Livres sur Maria Callas  prix cass

Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871