Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

BA BE BI BL BO BR BU
Bacchanale
Nom féminin.
Danse bruyante et tumultueuse, accompagnant le culte de Bacchus. Dans la terminologie musicale moderne, ce mot fut d’abord appliqué à des chansons bachiques, insérées dans un recueil qui parut à Caen, en 1615. Mais cette application resta exceptionnelle, et, en 1716, on retrouve le mot servant de titre à quelques pièces de clavecin de François Couperin. Vers 1800, Steibelt publia à Paris un cahier de 12 bacchanales pour le piano avec accompagnement de tambourin (tambour de basque) : ce genre de danse et de musique eut une certaine vogue dans les salons, à l’époque de Directoire. Des bacchanales furent introduites dans quelques ballets et opéras. Celle d’Achille à Seyros, de Cherubini (1804), fut imitée par Spontini dans un morceau ajouté aux Danaïdes, de Salieri (1817). La plus célèbre de toutes fut celle que Wagner écrivit pour les représentations de Tannhäuser à Paris (1861). Le Ballet de Maurice Ravel, Daphnis et Chloé, se termine par une étincelante bacchanale. Aucune tradition de forme ne limite, dans les pièces qui portent ce titre, l’invention du compositeur, qui vise à réaliser, par l’animation des rythmes et la richesse du coloris, la description musicale des scènes évoquées.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871