Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

TA TE TH TI TO TR TU TY
Tombeau
Nom masculin.
Pièce de musique instrumentale dédiée à la mémoire d'un personnage. Les premières pièces portant ce titre semblent avoir été le Tombeau de Raquette, organiste de Notre-Dame, par le luthiste Gauthier (1640); le Tombeau du luthiste Mezangeau, par son rival Ennemond Gaultier dit le vieux, et le Tombeau de l'Enclos, par Denis Gaultier dit le jeune; la première de ces deux pièces est une allemande. Toutes deux datent des environs de 1650. Le Lamento sur la mort de Ferdinand IV, 1654, par Froberger, est une pièce du même genre pour le clavecin. On écrivait habituellement le tombeau dans la forme de l'allemande et de la pavane. Depuis cette époque et pendant le reste du XVIIIe s., les tombeaux furent à la mode. Marin Marais, en composa plusieurs pour la viole, entre autres celui de Lulli; de Visée composa pour la guitare celui de Francisque Corbet, et d'Anglebert, pour le clavecin, celui de Chambonnières. L'un des derniers morceaux publiés sous ce titre fut le Tombeau de Mirabeau le patriote, pour le forte-piano, par F. A. Lemière, (1791). Le poème pour orchestre de d'Indy, intitulé Souvenirs et dédié « à la mémoire de la bien-aimée » (1908) est un tombeau, bien qu'il n'en porte pas le titre.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2020 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871