Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

PA PE PH PI PL PN PO PP PR PS PU PY
Photographie
[appliquée à la musique], nom féminin.
Lissajous a réussi par la photographie à obtenir les figures des vibrations de deux sons simultanés. Il s'est servi de diapasons soigneusement éprouvés pour leur justesse et munis d'une lamelle d'aluminium forée d'une ouverture infiniment petite, par laquelle il a fait passer un intense faisceau de lumière, dont l'image était recueillie par la photographie, les deux diapasons étant fixés l'un verticalement, l'autre horizontalement, de manière à ce que les figures vibratoires produites par chacun d'eux fussent perpendiculaires au rayon lumineux. Un tracé optique des vibrations simultanées des intervalles a été ainsi obtenu. Les expériences de Lissajous, continuées par Zambiasi, ont produit les figures représentatives de l'accord de trois sons. Ces expériences ont une application pour le classement des intervalles, la justesse des sons, etc. M. Lifchitz a présenté, en 1910, à la Société de physique de Paris, un appareil enregistreur des sons par la photographie d'une raie lumineuse qui se déplace sur l'écran sous l'effet des vibrations de la membrane. Le Dr Marage a fait à l'Institut, le 23 mars 1908, une communication sur la photographie de la voix; une précédente, janvier 1907, à la Société philomatique. Le livre de Marage, daté à la préface de janvier 1911, décrit p. 162 et suivant sa méthode de photographie de la voix : une membrane mince de caoutchouc reçoit les sons; tous les mouvements de la membrane sont transmis à un petit miroir plan sur lequel on fait tomber, à travers une lentille, un mince rayon lumineux ; le rayon vibre comme le miroir et son image se réfléchit par réflexion sur une bande de papier photographique qui se déplace d'un mouvement continu ; après avoir été impressionné, le papier passe dans deux bains de développement et un bain de fixage et sort à la lumière, 1 /4 de minute après le chant, portant inscrites toutes les vibrations de la voix. On lit sur les clichés toutes les qualités et les défauts d'une voix.:


Massol et Sizes ont réussi en 1910 à photographier les vibrations acoustiques en se servant d'un rayon lumineux, projeté par un petit miroir fixé à l'extrémité de l'une des branches du diapason, sur un objectif à grande ouverture L'enregistreur, dont le cylindre est recouvert d'une feuille de papier extrasensible, se déplace mécaniquement devant l'objectif. Cette méthode fut signalée à l'Institut par M. Violle, dans une note présentée le 27 juin 1910. Ces expériences confirmèrent l'existence des vibrations tournantes, la coïncidence de cinq mouvements vibratoires superposés indiquant la vibration simultanée de cinq sons harmoniques, et prouvèrent l'exactitude des résultats obtenus par d'autres méthodes, quant à l'existence autour du son prédominant du diapason employé, ut0 de 32 vibrations doubles, de 12 harmoniques inférieurs et 11 supérieurs.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871