Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

PA PE PH PI PL PN PO PP PR PS PU PY
Phonographe
Nom masculin.
Appareil enregistreur et reproducteur du son. L'enregistrement du son est obtenu sous forme de sillon tracé dans la cire au moyen d'un style fixé à la membrane vibrante. La reproduction du son est ensuite réalisée par réversion, c'est-à-dire en faisant parcourir le sillon par une aiguille semblable. L'appareil répète assez mal ce qu'on a dit, parce qu'il ajoute certaines vibrations et en supprime d'autres. « Le plus ancien modèle est le « phonautographe » de Scott, 1857, dans lequel une membrane vibrante, relevant le son par un cornet évasé, transmettait son mouvement à une soie de sanglier, servant de style et inscrivant son tracé sur le noir de
fumée d'un cylindre mû à la main » (Anglas). Après divers perfectionnements, l'appareil fut transformé par Edison qui obtint la reproduction du son après son inscription, en employant comme style une petite pointe métallique et en enveloppant le cylindre d'une feuille de papier d'étain sur laquelle le tracé de la vibration était marqué en creux. L'inscription terminée, et le cylindre ramené à son point de départ; sa rotation oblige le style à suivre les sinuosités du tracé et communique à la membrane les mêmes impulsions. L'invention d'Edison date de 1880, son utilisation définitive de 1889, après de nombreux perfectionnements : adoption de la cire dure pour le cylindre, du mica pour la membrane, d'une aiguille de verre très acérée pour le style; adjonction d'un pavillon servant de résonateur et d'un mouvement d'horlogerie réglant la vitesse de rotation du cylindre. Dans le phonographe Pathé, le cylindre est remplacé par un disque en ébonite, à trace spiral ; le style est un saphir très élastique et inusable; la membrane est de mica. Le mouvement d'horlogerie est enfermé dans un socle; le pavillon est de très grandes dimensions et donne aux sons une grande puissance. Le phonographe Edison et les modèles divers ont rendu de grands services pour la notation des chants ou motifs exotiques. L'ethnographie lui doit de précieux documents : le phonographe offre une sécurité plus grande que la dictée dans les reproductions des mélodies exotiques conçues dans d'autres tonalités que notre musique et que les oreilles les plus délicates peuvent apprécier, mais ne suffisent pas à noter exactement. Ses services sont plus discutables sous le rapport artistique. La reproduction des inflexions de la voix et des nuances d'exécution d'un grand chanteur, que l'on a prétendu obtenir, est une illusion, car le timbre des sons est toujours dénaturé ou altéré. L'intensité du son n'est pas rendue avec plus d'exactitude. Les phonographes ne peuvent tenir lieu d'instrument de musique.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871