Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

OB OC OD OF OI OL OM ON OP OR OS OT OU
Offertoire
Nom masculin.
Partie du sacrifice de la messe pendant laquelle s'exécute une pièce de musique, vocale ou instrumentale. S'il s'agit de musique vocale, le chant sera une antienne, un motet choisi selon les circonstances et les prescriptions de l'année liturgique. L'œuvre de Palestrina contient un recueil des Offertoires pour toute l'année, à cinq voix, publié en 1593 et plusieurs fois réimprimé sur le texte même du missel et du graduel romains. Mais César Franck, dans les pièces de même titre, a mis en musique (vers 1860 et s,) des textes librement choisis et juxtaposés dans un dessein analogue. S'il s'agit d'une pièce instrumentale, et spécialement d'une pièce d'orgue, la forme en est libre et le temps que la liturgie laisse au compositeur dans cette partie de la messe lui permet de grands développements. Les œuvres des anciens organistes français, tels que Lebègue, de Grigny, Fr. Couperin (de Crouilly), contiennent de notables exemples d'offertoires de formes diverses, pour des jours de grande fête. L'offertoire de la Messe des Morts, Domine Jesu Christe, a inspiré tout particulièrement les auteurs de Requiem en musique; mais les auteurs modernes de messes avec orchestre ont souvent remplacé le motet facultatif de l'offertoire par un morceau instrumental (voir Ode à sainte Cécile).

Voir aussi: Ode

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871