Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

HA HE HI HO HU HY
Hexacorde
Nom masculin.
Système de six degrés diatoniques, sur lequel reposait toute la solmisation guidonienne, en usage pendant plus de six siècles pour l'enseignement et la pratique de la musique. Le principe de ce système consistait à extraire de l'échelle des séries de six sons, dont chacune ne contînt qu'une fois l'intervalle de demi-ton toujours placé entre le 3e et le 4e degrés. Ces séries étaient classées en trois genres, l'hexacorde dur, prenant son point de départ sur le G de la notation alphabétique, notre sol grave actuel; l'hexacorde naturel, partant du C, qui est notre ut; l'hexacorde mou, commençant sur le F, notre fa moderne, avec le si bémol. L'emboîtement des trois hexacordes pour la formation d'une gamme complète, se faisait par le moyen des muances. Plusieurs œuvres des maîtres du XVIe s. ont pour thème l'hexacorde et ses diverses transformations. Telles sont les messes sur ut, ré, mi, fa, sol, la, de Josquin Després et de Brumel, de Palestrina, une Giustiniane d'A, Gabrieli, à trois voix, des madrigaux divers, d'auteurs italiens, la Fantaisie instrumentale à 5 parties, de Du Caurroy; une pièce pour orgue de Frescobaldi, la Fantaisie du 5e ton de Peter Cornet (vers 1625), etc.

Voir aussi: Muances, Solmisation

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page


Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871