Accueil
Mega Drop Down Menu
Rechercher sur metronimo.com avec
Google

Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Annuaire de Métronimo

Annuaire des artistes et des groupes de musique. Cliquez ici pour vous inscrire. C'est gratuit!

Hit-Parade

English Français Espaol

Accueil de la bibliothèque > Dictionnaire pratique et historique de la musique par Michel Brennet (1926)

Dictionnaire pratique et historique de la musique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Z

SA SC SD SE SF SH SI SL SM SO SP ST SU SY
Syncope
Nom féminin.
Déplacement de l'accentuation rythmique résultant du chevauchement des temps dans la mesure, ou dans deux mesures voisines.

Dans la musique moderne notée avec barres de mesures, la syncope se marque au moyen du signe de liaison. Elle diffère du contre-temps en ce que dans celui-ci le son frappé sur le temps faible ne se prolonge pas sur le temps fort, tandis que la prolongation est de règle pour la syncope :

La syncope est dite régulière quand ses deux parties sont égales :

Elle est brisée ou irrégulière quand elle est formée de deux valeurs différentes. (Voyez l'exemple de Berlioz, article Rythme.)

Au XVIIe s., la barre de mesure, étant d'usage relativement récent, n'exigeait pas encore que la figuration des valeurs lui fût entièrement soumise : au lieu d'exprimer par deux notes semblables et un signe de liaison le chevauchement de la mesure, on laissait à la note sa véritable forme et on la faisait traverser par la barre de mesure. Exemple :

au lieu de

Mais l'écriture A a encore été usitée au milieu du XIXe s., par exemple par Boëly.

La syncope est dite boiteuse, quand sa première moitié est plus courte que la seconde.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version imprimable

Retourner en haut de la page

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871